Catégories
Autour de Calenda Les données

Retours sur 2021, on fait le bilan calmement

Le conseil scientifique de Calenda s’est réuni au mois d’avril pour dresser le bilan de l’année écoulée sur le calendrier et discuter des orientations à venir, l’occasion pour l’équipe d’OpenEdition de partager avec vous les chiffres clés de 2021.

Depuis la création du calendrier en 2000, sa fréquentation est en hausse constante jusqu’à atteindre un total de 1.3 million de visites au cours de l’année 2021. Le covid-19, s’il a eu des conséquences sur le nombre d’événements suggérés, n’a pas empêché la communauté scientifique de suivre l’actualité des événements en sciences humaines et sociales. Nous avons d’ailleurs constaté une reprise des activités en 2021.

2021, une année de reprise et des événements hybrides

Après le creux de 2020, les suggestions d’événements ont repris (+ 19 % d’annonces suggérées depuis 2020) sans pour autant revenir encore au niveau des années précédentes. Nous constatons en effet une tendance de baisse continue du nombre de suggestions d’événements depuis 2013, baisse qu’il conviendrait d’analyser.

Les événements scientifiques ayant lieu en mode hybride, voire totalement en ligne, continuent de se développer. C’est pourquoi cette information est désormais clairement signalée, depuis septembre 2021, sur Calenda via le champ Format de l’événement. Ils représentent 55 % des événements mis en ligne depuis la création du champ. 

Des délais de publication raccourcis

L’année 2021 a été marquée par une baisse très nette du délai de traitement des annonces. Celui-ci était de 15 jours en moyenne en 2019, 9 jours en 2020 et il est passé à 6 jours en 2021. L’équipe est très satisfaite de ce progrès et espère pouvoir maintenir des délais inférieurs à une semaine. 

Les mois de mai et d’octobre restent néanmoins des périodes de pics d’activité scientifique avec des délais un peu plus longs que le reste de l’année.

Une grande majorité d’appels à contribution parmi les événements mis en ligne

Le calendrier est majoritairement utilisé pour la diffusion d’appels à contribution (AAC), que ce soit pour des publications ou pour la participation à des événements scientifiques. En effet, les AAC représentent 54,3 % des événements publiés au cours de l’année, tandis que les annonces de colloques et de journées d’étude représentent respectivement 14.7 % et 12.5 %.

Annonces publiées par type en 2021

L’observation des chiffres sur plusieurs années tend à montrer que les annonces de colloques sont proportionnellement de moins en moins nombreuses sur Calenda, les soumissions des autres types d’événements paraissant un peu plus stables au fil du temps. 

Un calendrier toujours majoritairement francophone… 

Plus de 85 % des annonces soumises en 2021 sont rédigées en français tandis que 7 % des annonces publiées proposent des versions multilingues. Le calendrier continue donc d’intéresser majoritairement la communauté francophone, même si 26 langues sont actuellement représentées dans les pages de Calenda, avec l’arrivée du vietnamien cette année !

…mais de plus en plus utilisé dans les pays francophones d’Afrique

La part d’événements d’Afrique francophone a continué d’augmenter en 2021, une augmentation observée depuis 2018.

Annonces publiées par continent en 2021

De même, les visites du calendrier depuis le continent africain représentent en 2021 31.2 % des 1,3 million de visites annuelles, chiffre lui aussi en constante augmentation depuis 2018.

Ainsi, si la couverture linguistique sur Calenda apparaît stable, elle cache une réelle diversification des communautés d’utilisateur·ices ces dernières années.

Fréquentation 2021 par continent

Dans les coulisses de Calenda : quid des annonces refusées ?

En 2021, 7.5 % des annonces suggérées par les utilisateurs et utilisatrices sur le calendrier ont été refusées. Dans la majorité des cas, il s’agit d’annonces en doublon, tandis qu’une minorité concerne des types d’événements qui ne correspondent pas au périmètre de Calenda (annonces de publications, conférences isolées, événements professionnels…).

2022, vers les 50 000 événements : Calenda et son rôle d’archive

En juin 2022, nous avons atteint le chiffre de 50 000 événements en ligne, 50 000 annonces témoignant de la vitalité de la recherche en sciences humaines et sociales. 

À l’occasion de cet anniversaire, l’équipe du calendrier a organisé une table ronde “Calenda comme archive des sciences humaines et sociales” le vendredi 17 juin dans le cadre des Rencontres d’OpenEdition. Si vous n’avez pas pu y assister, il est toujours temps de visionner la captation de cet événement.

Bientôt des licences sur Calenda

Poursuivant ce travail autour de la valorisation du corpus documentaire de Calenda, l’équipe a également avancé sur plusieurs projets toujours en cours en 2022, sur lesquels nous espérons pouvoir partager des nouvelles dans les mois qui viennent. 

Parmi eux se trouve notamment la mise en place d’une politique de licence sur toutes les plateformes d’OpenEdition afin de clarifier les conditions d’utilisation des contenus publiés en accès ouvert. Nous vous invitons, à ce sujet, à lire l’article paru dans la lettre de l’INSHS Licences libres : OpenEdition franchit une étape pour l’accès ouvert”. 

Pour finir, comme vous avez peut-être ce morceau en tête depuis la lecture du titre du billet, autant aller l’écouter ou le découvrir si vous ne le connaissez pas. Cela peut aussi être l’occasion de lire également la dernière publication du ministère de la culture sous la direction de Karim Hammou (président du conseil scientifique de Calenda) et Marie Sonnette-Manouguian “40 ans de musique hip-hop en France” :

Image de couverture : “Numbers…” by MervC is licensed under CC BY-NC 2.0.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search